Dimanche 27/07: Ubirr/Jabiru

UbirrJe ne sais pas si j’aurai tous les jours le temps de détailler notre programme, mais pour l’instant on avale des km alors j’en profite. Pas de connexion wifi hier soir, si ce soir c’est mieux je mettrai ça sur le blog.
Hier soir on s’est écroulés de sommeil à 21h30. A 2 h du mat tout le monde était réveillé, en pleine forme, on avait faim on se serait bien levés pour petit déjeuner. On a fini par se rendormir, pour se réveiller à 7 h 30, complètement dans le gaz!!!!
On ouvre la porte du Van , et là…des chants d’oiseaux incroyables de tous les côtés, un Magnifique soleil, un site pas si moche que ça en réalité, je crois que la fatigue d’hier soir a un peu modifié notre perception de ce qui nous entoure…
Un superbe oiseau blanc à crête se pose près de nous, pas le temps de dégainer l’appareil photo..
 » Les enfants, comment s’appelle cet oiseau? » ( ce n’est pas pour leur faire une leçon d’ornitho que je leur demande ça, hein, c’est juste que je n’en ai aucune idée!)
 » moi, je sais, je sais !!! C’est le méchant , dans Rio!! »
« Ok, Eliott…..Merci.. »
( C’est un cacatoès, pour info….j’ai du demander à Yves au final, et j’ai eu droit à la réflexion habituelle: Non, tu blagues? Tu ne savais pas ça?)
On fait le plein de gasoil, parce qu’il faut le faire le plus souvent possible qu’ils disent sur les forums….les stations peuvent être rares..
Départ pour Ubirr vers 9 h30. La route est superbe. le site aussi!!! Des peintures arborigènes vieilles de plusieurs millénaires, et un rocher – promontoire sur lequel on peut admirer la vallée splendide à 360 °. On a l’impression d’être dans le Roi Lion, disent les enfants , lorsqu’il admire la savane avec son père du haut de son rocher…( Je suis contente du niveau de culture de mes enfants, décidémment !!)
Magnifique site. J’espère pouvoir joindre quelques photos plus tard.
On repart après un pique nique rapide vers la ville de Jabiru, sans intérêt pour nous, et on continue notre boucle dans le parc de Kakadu. Eliott qui n’a ni le pied marin, ni aérien ( nausées dans l’avion), ne supporte pas non plus le décalage horaire et se rendort dès qu’on a le dos tourné, le filou!! On le croirait atteint de narcolepsie , on discute ensemble, on tourne la tête et une seconde plus tard il ronfle comme un bienheureux !
Il fait 30/32° mais c’est plus supportable qu’hier il y a un peu de vent.
Deuxième balade dans un autre site riche de peintures arborigènes: Nourlangie. D’énormes rochers sacrés sous lesquels des cavernes naturelles servaient de refuges lors des inondations et des tempêtes lors de la saison des pluies. Peintures  » récentes » de 1000 ans ( alors qu’à Ubirr elles sont vieilles de 5000 à 6000 ans). Au retour arrêt autour d’un Billabong ( jusque là, je pensais qu’il ne s’agissait que d’une marque de vêtements de plage!) qui est un lac marécageux formé par les eaux de pluie, refuge d’oiseaux nombreux et de crocodiles. Pas de chance, il n’est pas au top de son niveau, on suppose qu’il fait sec depuis longtemps car le niveau est très très bas. Donc pas de crocos, par contre beaucoup d’oiseaux.
Nous partons ensuite nous installer au Gagudju Cooinda Lodge, camping présenté dans les guides comme le haut de gamme…on est pourtant loin de l’impression de luxe de la Floride, ou bien étaient-ce les campings-car énormes longs comme les cars de tourisme, et aménagés comme une maison qui nous avaient marqués….ici, ce sont souvent des 4X4 extensibles avec tente intégrée sur l’arrière ou au dessus, tout crasseux et pleins de terre rouge, conduits par des cowboys australien qui semblent aussi rustiques que leur voiture…on en voit même ayant un espèce de tiroir carré sur le côté de la voiture, qui lorsqu’il est ouvert s’étire sur 1 à 2 m et contient un barbecue !!!
Le camping est surtout très poussiéreux, et cette terre rouge s’infiltre partout, on en est couverts…
Un petit tour à la piscine pour se rafraîchir et se défaire de toute la poussière de la journée, une bonne douche et … Merveilleux…une laverie !!! Je peux laver le linge du voyage aller, enfin!!
Des sanitaires propres et spacieux….d’ailleurs pour le moment on trouve que les toilettes en générales, dans les campings ou sur les aires de repos, sont nickel, propres, jamais en panne de savon, papier toilette ou essuie-mains..ça peut sembler futile mais dans çette région en itinérant sous cette chaleur, un minimum de confort est vite important..Pouvoir se laver les mains au savon quand on est couverts de poussière, ça prend tout son sens!! Notre poulette qui est une accro de l’hygiène absolue en souffre , mais elle gère tant bien que mal et s’adapte..
Bon, toujours pas d’Internet ….pas de photos sur le blog.
Les enfants expérimentent les barbecues extérieurs à gaz mis à disposition des campeurs, c’est une idée géniale. Les australiens sont de gros mangeurs de saucisses et viande, le tour semble bien arrosé de bière…Hot-dogs pour les loulous donc, et pâtes/ salade, pour nous, le plus simple et rapide..
Soirée tranquille , moins de moustiques on dirait…on se couche tôt, d’abord parce qu’on est épuisés, mais aussi parce que
demain départ à 6 h20 pour une promenade en bateau sur la Yellow river au lever du soleil…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.